Economic Taskforce

Le groupe de travail Économique, l’un des deux comités de l’European Heritage Heads Forum, a été établi lors de la réunion annuelle à Potsdam, Allemagne, en 2012 afin de « créer une méthodologie commune pour la collecte de données économiques sur le patrimoine culturel ». La première réunion a eu lieu à Londres, organisée par English Heritage, le 11 décembre 2012. Le groupe de travail fût ensuite ravivé lors de la réunion annuelle de Dublin, Irlande, en 2015 afin de répondre à l’initiative de la Commission Européenne d’améliorer les statistiques culturelles – coordonnée par Eurostat. Terje Nypan, conseiller au sein de la Direction Norvégienne pour le patrimoine culturel, a accepté la fonction de président du groupe de travail.

Le groupe de travail Économique a pour objectif de formuler des indicateurs précis pour évaluer la contribution économique du patrimoine culturel physique à l’échelle européenne et ainsi de répondre au besoin actuel de politiques reposant sur des bases factuelles. La Commission Européenne soutient entièrement ce type d’initiative comme formulé dans le document ‘Vers une approche intégrée du patrimoine culturel européen’ publié en juillet 2014 (2014/2149(INI)). 

Les statistiques développées ne doivent pas seulement illustrer le patrimoine culturel en lui-même (ex. nombre de bâtiments protégés), mais également refléter en quoi il sert à générer de la valeur économique et sociale pour les autres secteurs – externalités positives. Cette analyse permettra de démontrer comment le patrimoine culturel est une « ressource stratégique pour une Europe durable » (Conclusions du Conseil de l’Europe du 21 mai 2014). 

Le groupe de travail Économique se concentre particulièrement sur la contribution du patrimoine culturel à la valeur ajoutée brute et aux emplois générés. Les quatre secteurs économiques les plus impactés sont :
 
  1. Le secteur de la construction
  2. Le secteur touristique
  3. Le secteur de l’immobilier
  4. Le secteur de la culture et des industries créatives