Slide 1

 
  Belgique
 

BRUXELLES    /    FLANDRE    /    WALLONIE

EHHF 2014  PATRIMOINE ET URBANISME : MENACES ET OPPORTUNITÉS

BRUXELLES – DIRECTION DU PATRIMOINE CULTUREL

Thierry Wauters, Directeur

Thierry Wauters est depuis le 1er octobre 2013 directeur de la Direction du Patrimoine Culturel (ancienne DMS) de la Région de Bruxelles-Capitale.

Diplômé (Master) en sciences Bota- niques (Université Libre de Bruxelles), il a assuré pendant près de 20 années la coordination du département du patrimoine Naturel de la DMS avec une interruption de 5 années durant laquelle il a exercé le rôle de conseiller Patrimoine auprès du secrétaire d’Etat chargé de cette compétence. Durant sa carrière, il a participé à la restauration de nombreux bâtiments et sites bruxellois protégés comme le château Charle- Albert, le Parc de Bruxelles, le château du Groesselenberg, le bois de la Cambre, ou la salle Henri Leboeuf du Palais des Beaux-Arts. Il a également piloté 5 grandes campagnes de protection qui ont significativement marqué la politique de pro- tection en Région bruxelloise. Il s’agit des campagnes «ancien régime», arbres remarquables, les cités-jardins, Bruxelles Art nouveau ainsi que les «Palais de Bruxelles». Ce sont plus de 2000 biens qui furent ainsi définitivement protégés.

FLANDRE – AGENCE DU PATRIMOINE

Sonja Vanblaere, Directrice

Sonja Vanblaere est née en 1957 à Anvers. En 1979 elle a obtenu le diplôme en Philologie germanique à la KU Leuven.

Elle a commencé sa carrière professionnelle en 1982 au Ministère de la Communauté flamande, où elle a assumé plusieurs fonctions dans diverses organisations (Culture, Inspection d’Hygiène, Famille et Bien-être social, Ressources humaines). En 2006 elle a été nommée administratrice générale de l’Agence du Patrimoine immobilier. Cette agence relève du domaine politique de l’Environnement et de l’Aménagement du Territoire, et est responsable pour la préparation, l’exécution et l’évaluation de la politique en matière de patrimoine immobilier en Flandre. L’exécution de la politique comprend la valorisation et la protection du patrimoine immobilier, l’accompagnement de sa gestion en offrant de la connaissance, de l’expertise et du soutien financier, ainsi que l’agrément et le soutien de divers acteurs. Pour réaliser cette mission, l’agence dispose d’un effectif du personnel d’environ 250 ETP, et d’un budget annuel approximatif de 120 millions euros. L’inventaire du patrimoine flamand comprend quelque 74.000 objets patrimoniaux, dont environ 13.500 sont protégés. Le patrimoine flamand est surtout connu pour ses centres-villes historiques, avec leurs cathédrales, beffrois et béguinages, souvent reconnus comme patrimoine mondial.

Elle fait également partie du conseil des 13 PDG flamands qui représentent les 70 agences flamandes. Elle habite un village qui présente de nombreuses valeurs patrimoniales rurales et paysagères, et elle est une lectrice vorace.

WALLONIE – AGENCE DU PATRIMOINE (AWAP)

Jean Plumier, Administrateur Général

Né en 1960, Jean Plumier obtient, avec grande distinction, une licence en archéologie et histoire de l’art délivrée en 1982 par le Collège Erasme de l’Université catholique de Louvain-la-Neuve. 

Au fil de sa carrière, il explorera les diverses facettes du métier d’archéologue : fouilles, études, recherches et valorisation.  Il travaillera comme conseiller scientifique du Musée archéologique de Namur et au Service national des Fouilles ou comme archéologue à la Ville de Namur.  C’est cependant au service des Fouilles de la Région wallonne qu’il consacrera la majorité de sa vie professionnelle.  En effet, à partir de 1992, il travaille en qualité d’archéologue dans l’équipe en charge de la province de Namur.  Il prendra la tête de cette équipe à partir de 1997 avant de devenir responsable de la direction de l’archéologie du Ministère de la Région wallonne en 1999.  En 2014, il rejoint l’équipe du Ministre wallon en charge du Patrimoine en qualité de conseiller.  Poste qu’il occupera jusqu’au 1er janvier 2018 quant il rejoint la nouvelle Agence wallonne du Patrimoine dont il est désigné Inspecteur général au 1er avril de la même année. Au cours de sa carrière, il a participé à de nombreux chantiers de fouilles et travaux scientifique en Wallonie mais aussi à l’étranger (Italie, France, Cambodge, Tunisie).  Ses activités s’inscrivent tant le cadre institutionnel que dans le monde associatif et bénévole.  Il est l’auteur de nombreux articles valorisant ses travaux de terrains.  Homme de science, homme de terrain mais aussi humaniste et pédagogue, il a à cœur de mieux faire comprendre l’archéologie à ses citoyens en initiant des chantiers ouverts, expositions, colloques, films, centre d’interprétation, expériences d’archéologie expérimentale.

UN PEU D'HISTOIRE

Un premier Sommet Européen pour le Patrimoine (« European Heritage Summit ») est organisé pour la première fois à Londres en 2006, du 26 au 28 avril, par Simon Thurley, ancien directeur général d’English Heritage. L’objectif de ce Sommet : rassembler les responsables européens du patrimoine culturel afin de leur offrir une opportunité d’échanger leurs expériences et d’initier des actions communes. 23 États européens participèrent au Sommet et décidèrent de continuer à se réunir tous les ans en tant que forum qu’ils nommèrent European Heritage Heads Forum. Les prochains pays hôtes sont désignés sur la base du volontariat et par accord général lors des réunions annuelles.

Secrétariat Permanent - secretariat@ehhf.eu - Place Saint-Géry 23, 1000 Bruxelles
Politique relative aux cookies - Politique de confidentialité - Copyright © European Heritage Heads Forum, Tous droits réservés

Secrétariat Permanent - secretariat@ehhf.eu
Place Saint-Géry 23, 1000 Bruxelles

Politique relative aux cookies - Politique de confidentialité
Copyright © European Heritage Heads Forum
Tous droits réservés